Le métier de chauffeur  de taxi est l’une des professions qui connaît un véritable intérêt ces derniers temps. En effet, les chauffeurs vtc sont sollicités pour le transport public, et mêmes les trajets privés. De la même manière, de nombreuses autres raisons poussent à devenir chauffeur vtc, et faire ainsi partie des conducteurs de taxi et vtc. Nous vous proposons d’en savoir plus sur ces raisons.

Chauffeur VTC, c’est quoi ? 

Lorsqu’on parle VTC, sachez qu’il s’agit d’un véhicule de tourisme avec chauffeur. Le métier de chauffeur VTC, a pour but de conduire les clients sur une plus au moins longue-distance en toute discrétion contre un paiement. Vous pouvez les drivers dans les aéroports avec leurs bagages, pour des déplacements professionnels ou encore dans des gares. Le métier de chauffeur vtc est à l’image d’autres professions et est régis par la loi. 

Le métier de chauffeur vtc, s’apparente à celui de conducteurs de taxis. Cependant, ces deux métiers divergent sur certains points. Au niveau du vtc, vous discutez à l’avance des termes du contrat de prise en charge avec le chauffeur. Dans ce domaine des transports, seuls les chauffeurs de taxi ont le monopole de la maraude. 

Pour un chauffeur vtc, il pourra devenir chauffeur privé ou chauffeur particulier ou ouvrir sa micro-entreprise et lancer son activité professionnelle. Aujourd’hui vous pouvez voir des sociétés de transport vtc comme la société de transport uber France, uberpop, qui emploie de chauffeurs uber pour vos courses. 

Chauffeur VTC : pourquoi choisir ce métier ?

Les contraintes du métier

L’accès au métier est conditionné par l’obtention de la carte professionnelle VTC au niveau de la préfecture du département de votre maison. Il vous faudra faire une demande et justifier la possession d’un permis B en cours de validité ainsi que votre aptitude (attestation de capacité) à exercer le métier. 

Vous devez faire une visite médicale par un médecin agréé, avoir votre brevet de secourisme, prouver votre maîtrise du code de la route, du code de transport et de la sécurité routière. Il vous faut aussi un casier judiciaire, de préférence un casier judiciaire vierge et faire preuve de ponctualité et d’une grande remise en question.

Pour conserver cette carte, il vous faut suivre une formation tous les cinq ans dans un centre de formation agréé. Cette formation est prévue pour renforcer et actualiser vos connaissances réglementaires du stagiaire. L’aspirant au métier de chauffeur vtc doit obligatoirement maîtriser au moins un statut juridique entre la sasu, l’eurl ou la sarl afin de connaître celle qui conviendra pour la création de son entreprise. Généralement, pour un chauffeur VTC, c’est la société unipersonnelle qui est choisie.  Il s’en suit l’inscription au registre national VTC et l’imposition du macaron voiture de tourisme avec chauffeur. 

Les avantages du métier

Le métier de chauffeur VTC, est flexible et ne vous impose pas une pression. Vous êtes propriétaire de véhicule (limousine, berline) et c’est vous qui décidez du temps de travail. Vous n’avez donc pas de compte à rendre comme un exploitant de taxi. Pour un VTC, les prix ne sont pas réglementés comme chez les chauffeurs de taxis (taxis parisiens) et vous pouvez donc gagner nettement mieux. Si pour devenir conducteur de taxi, il faut une licence de taxi, ce n’est  pas le cas pour devenir chauffeur VTC. Vos cotisations sociales pour répondre à votre responsabilité civile sont également réduites

Comment accéder à la profession ? 

A la question de savoir comment devenir un chauffeur VTC, c’est simple. Il vous suffit de suivre quelques étapes. La toute première, est la formation VTC obligatoire afin de préparer l’examen théorique (sous la forme de qcm) et l’examen pratique pour la validation des acquis. Une fois la formation suivie, vous devez passer l’examen et avoir la carte professionnelle. Cet examen est reconnu par l’état et est encadré par le ministère des transports. 

Après l’examen, en cas d’admission, vous pouvez obtenir une licence provisoire à la dreal de votre région pour immatriculer la société que vous allez créer. Par la suite, il vous faudra créer votre structure juridique et choisir un statut juridique. A ce niveau, inspirez-vous d’un business plan de VTC afin d’évaluer également votre capacité financière. Terminez, en obtenant la carte professionnelle VTC. 

 

Formation VTC france

JK Formation vtc est un centre de formation pour VTC basée en Ile-de-France.

7 rue Parmentier
94140 Alfortville , France

06 61 48 32 07
09 82 24 15 97

  • Inscription à notre Newsletter
  • Recevez en une seule newsletter quotidienne toute l’actualité de votre profession.