La profession de chauffeur VTC vous intéresse ? Vous voulez savoir s’il est possible d’y accéder sans passer par des formations

? Retrouvez les réponses à vos questions dans cet article.

Peut-on devenir chauffeur VTC sans formation ?

Oui, vous pouvez très bien le devenir. L’exercice de ce métier ne requiert aucun diplôme. Vous devez toutefois passer un examen à l’issue duquel vous obtiendrez une carte professionnelle VTC. Pour cela, vous pourrez vous présenter à l’examen en tant que candidat libre. L’inscription se fait sur le site internet de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat (CMA). Sachez cependant que réussir les épreuves sans suivre de formation peut s’avérer (très) difficile. Pour bien vous préparer à l’examen et mettre plus de chance de votre côté, vous pouvez vous exercer avec les annales des années précédentes ou étudier à partir d’un livre dédié.

Comment devenir chauffeur VTC sans formation ?

Pour accéder au métier de chauffeur VTC sans formation, voici plusieurs recommandations que vous devez suivre étape par étape.

1e étape : obtenir votre carte VTC professionnelle

Introduisez une demande de carte professionnelle auprès de la préfecture de votre localité. Normalement, vous devriez la recevoir dans les trois mois qui suivent le dépôt de la requête. Celle-ci doit inclure les informations suivantes :

  • Votre nom ;
  • Votre prénom ;
  • Deux photos d’identité récente ;
  • Le numéro de votre carte professionnelle ;
  • La date de fin de validité de celle-ci et son QR code.

Vous devez payer 60,13 euros pour le retrait de la carte et la couverture de ses frais postaux.

2e étape : création et immatriculation de votre entreprise

Vous devez disposer d’un statut juridique conforme à la nature de votre métier de chauffeur VTC. Par conséquent, vous devez créer une entreprise. Pour cela, vous avez deux options :

  • Créer une entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée ou constituer une société comptant plusieurs associées.
  • Créer votre entreprise individuelle

Si votre entreprise compte moins de 10 salariés, son immatriculation doit se faire au répertoire des métiers. Dans ce cas, c'est la Chambre des métiers et de l’artisanat (CMA) qui s’occupe de toutes les formalités. En revanche, si elle compte plus de 10 salariés, elle doit être immatriculée au Registre du commerce et des sociétés (RCS) étant donné le caractère commercial qu’elle revêt.

3e étape : disposer d’un véhicule remplissant certains critères obligatoires

Vous devez vous équiper d’un véhicule adapté à votre activité. Vous devez la soumettre à un contrôle technique au moins une fois auprès d’un centre agréé par l'État.

4e étape : souscription à une assurance professionnelle

En tant que conducteur VTC, vous devez obligatoirement vous souscrire à une assurance responsabilité civile professionnelle spécifique.

Dernière étape : inscription au registre des VTC

Vous ne pouvez pas démarrer votre activité sans être inscrit au registre des VTC. L’inscription coûte 170 euros. Ses formalités se règlent en ligne. Vous devez présenter les pièces justificatives indispensables suivantes :

  • Une Copie de votre carte VTC professionnelle;
  • Une Copie de la carte grise de votre véhicule;
  • Un Justificatif d’immatriculation de votre entreprise;
  • Une attestation de votre assurance professionnelle;
  • Un justificatif de propriété du véhicule ou un justificatif de la garantie financière du véhicule si vous n’en êtes pas le propriétaire

Vous savez désormais ce que vous devez faire pour accéder au métier de chauffeur VTC sans formation. 

Formation VTC france

JK Formation vtc est un centre de formation pour VTC basée en Ile-de-France.

7 rue Parmentier
94140 Alfortville , France

06 61 48 32 07
01 86 90 91 80

  • Inscription à notre Newsletter
  • Recevez en une seule newsletter quotidienne toute l’actualité de votre profession.